La lettre 383 – Mars 2020

Timbre 383

Le timbre du mois

La carrière des Capucins est située sous le pavillon Ollier de l’hôpital Cochin, à deux pas de la rue Boissonade. L’endroit est géré et aménagé par l’association Seadacc (président ¨Philippe Thévenon). Plusieurs membres du Spéléo-club avec Paris en font partie. La fontaine des Capucins avec son puits à étiage datant de 1819 est classée monument historique. Ces timbres sont des aquarelles réalisés par Cécile Miller. Merci à elle qui nous a envoyé plusieurs timbres présentant des sites souterrains : Mine Ste Barbe (Lorraine), Annet-sur-Marne, Vic-sur-Aisne, Triel, Herblay – qui, sans doute affranchiront de prochaines Lettres.


Fédération française de spéléologie
COMMUNIQUE NATIONAL
Vendredi 13 mars 2020

Suite aux annonces du Président de la République lors de son allocution hier soir, les membres du bureau fédéral national ont pris la décision de reporter tous les regroupements, stages, événements ou formations organisés par la Fédération française de spéléologie. […] Ces mesures s’appliquent sur l’ensemble du territoire national (métropole, outre-mer), à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 13 avril 2020 inclus.

La Fédération en appelle à la responsabilité de chacune et de chacun, et demande à ses comités et ligues régionales, ses comités départementaux et ses clubs de mettre en oeuvre les mesures nécessaires et de n’organiser aucune activité collective.

La Fédération attire également l’attention de ses licenciées et licenciés sur la nécessité de ne pas s’exposer à créer des situations d’urgence. Les milieux souterrains et les canyons nous attendront : le déclenchement d’opérations de secours pourrait accroître la complexité des interventions dans ce contexte sanitaire critique. La Fédération incite donc ses membres, à titre collectif comme individuel, à suspendre leurs activités spéléologiques, de descentes de canyons ou de plongée dès à présent : c’est un acte citoyen.

Fédération Française de Spéléologie, Communiqué national

Jean Mauvisseau 1923-2020

Notre club a le regret d’annoncer le décès de son doyen qui nous a quittés le 11 mars à l’âge de 96 ans. Originaire de la région de Blois, Jean Mauvisseau a découvert la spéléologie dans le cadre du scoutisme où cette activité de plein air s’est beaucoup diffusée jusque dans les années 1960. Dès 1942 il explore avec le géologue Philippe Renault la rivière souterraine d’Orchaise (Loir-et-Cher) dont il fera la topographie. Après 1945 il devient instructeur national du groupe Spéléologie des Scouts de France. Ensuite il rejoint le Spéléo-club de Paris au sein duquel il poursuit pendant de longues années l’exploration des grottes ariégeoises proches de Foix, surtout le réseau Lombrives – Niaux. Dans les années 1970 il s’intéresse aux techniques d’escalade et propose l’usage d’un pylône haubanné. En 1985 il devient membre d’honneur de notre club, une distinction rarement attribuée. En 1987 il nous apporta avec efficacité son aide lors des journées scientifiques que nous avons organisées à St-Girons en hommage à Félix Trombe. Il a toujours suivi avec attention la vie du club et est resté très présent tant que sa santé le lui a permis.

A quand la prochaine réunion ?

Le 24 mars, les réunions-conférences devaient reprendre leur cours après une longue interruption. Notre président , Louis Renouard, et notre camarade José Leroy, accompagnés peut-être d’autres membres du groupe, devaient nous présenter les résultats de leurs explorations dans cette région du Laos où notre président poursuit ses recherches depuis plusieurs années. Le coronavirus en a décidé autrement.

Guide au Guatemala

Guatemala

Jacques Chabert, à l’occasion d’une visite touristique des sites mayas du Guatemala, a pu, le 7 février, pénétrer de quelques mètres dans la Cueva El Respiradero. Cette grotte est située dans le site de Uaxactun, rival de la cité de Tikal. C’est un exemple typique de l’architecture maya préclassique du département du Péten, au nord du pays. Cette cavité karstique doit son nom au courant d’air frais qui sort de l’entrée. Elle a été récemment l’objet de recherches par deux archéologues, Fátima Tec Pool et Milan Kováč, qui, dans cette cavité, ont dû jouer les spéléologues, car les galeries sont très basses. Ils y ont néanmoins trouvé de nombreuses traces de la fréquentation des Mayas qui considéraient cette grotte comme un lieu sacré et y déposaient les restes des défunts.

Journée sciences et explorations

Ce très intéressant programme du COSIF avait été annoncée pour le 21 mars… Quand pourrons-nous le voir ? Certaines de ces communications seront sans doute présentées lors de nos réunions mensuelles.

  • Philippe Brunet – « L’exploration spéléologique en terre coutumière »
  • Christian Thomas – Les sources du Rio Escondido : résultat des expéditions 2017 et 2019
  • Gaël Monvoisin – Présentation du réseau de métiers Cnrs « Milieux souterrains et karsts »
  • Bruno Lonchampt – Expédition Picos 2019
  • François Chaut – Stage comptage des chiroptères
  • Donald Accorsi – Étude de la microfaune de la carrière de Saint-Martin-le-Noeud (Oise)

Rédacteur : Jacques CHABERT

Avec l’aide précieuse de Jean TAISNE, Daniel et Jasmine TEYSSIER et la collaboration de Eynard DE CRÉCY, Gilles THOMAS, Mathilde RESSIER (site web), Louis RENOUARD

Auteur de l’article : Spéléo-Club Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.