cascade

Expédition Vang Vieng 2018 – Déroulement de l’expédition – 4ème semaine

Dimanche 1er avril

(Louis) Resté seul à Vang Vieng pour quelques jours, j’en profite pour faire quelques prospections. J’ essaye de pénétrer à l’intérieur du massif du Pha Boua, au-dessus de Tham Pha Bong. Il ne serait pas impossible d’y trouver des entrées supérieures, où des accès aux amonts de la rivière de Tham Nam Yèn. À partir de Tham Pha Bong un sentier monte le long des versants puis s’enfonce à l’intérieur. Très vite le chemin disparaît et il faut tailler sa voie à la machette. Je suis le fond d’un vaste couloir rocheux qui recoupe le massif du nord au sud, bordé de chaque côté par des parois impressionnantes dépassant parfois deux cents mètres de verticale.

Il y a quelques pertes qui mériteraient d’être descendues,  des nombreuses fissures dans les lapiaz avec parfois des courants d’air froids. La progression est compliqué à cause de la végétation et du lapiaz. Il me faut deux heures pour avancer de moins d’un kilomètre. Je revient pour ne pas être pris par la nuit. La plus grande partie de la surface du Pha Boua restera inconnue pour cette année.

Jeudi 5 avril

(Louis) Je loue un vélo pour aller voir les amonts de la vallée du Houey San, à une douzaine de kilomètres à l’ouest de Vang Vieng, une zone encore peu connue et qui était fermée aux étrangers jusqu’à une date récente. Elles contiendrai de très nombreuses cavités selon les témoignages d’habitants. Nous l’avions vue brièvement en 2015. L’industrie du tourisme s’est depuis emparée de ce coin qui ressemble désormais à un vaste terrain vague, avec des constructions inachevées et des pistes taillées au bulldozer qui éventrent les versants. Des panneaux indiquent cependant qu’il s’agit « d’écotourisme » (une notion bien relative, donc).  L’endroit semble à l’abandon, juste squaté par quelques jeunes laos. Je visite une grotte, Tham Tia « grotte des chauves-souris » ; c’est une grosse galerie sèche suivie sur une centaine de mètres jusqu’à un puits. Exploration à poursuivre.

En allant plus en amont je remonte le ruisseau à la limite des calcaires et des roches volcaniques, dans une belle forêt qui a échappé pour l’instant aux aménageurs et aux industries. Au retour sur la piste le long du trajet la visibilité exceptionnelle ce-jour là permet de repérer des entrées de cavités sur les flancs des montagnes.

cascade
Cascade sur le cours supérieur du Houey San.

Vendredi 6 avril

(Louis) Pour le dernier jour à Vang Vieng je vais voir les amont de la Nam Koang, rivière parallèle au Houey San et qui coule plus au sud. La région, à 15 kilomètres à l’ouest de Vang Vieng,  est divisée en plusieurs petits pitons calcaires. Je visite la grotte de Tham Sang dans le massif du Pha Hok, c’est une jolie  rivière souterraine de plus d’un kilomètre de développement, topogaphié il y à quelques années par une autre équipe.

En sortant un violent orage m’oblige à écourter la ballade. L’endroit présente un potentiel important pour les prochaines explorations.


Du Vendredi 30 au Dimanche 8 avril

(Cécilia) Louis reste encore quelques jours sur Vang Vieng pour prospecter. Julien et moi sommes désormais sur Vientiane pour quelques jours. Puis nous décidons de continuer notre voyage avec un road trip d’une semaine dans la région de Khammouane. Cette région est magnifiquement calcaire. De nombreuses expéditions spéléo sont organisées par des Français, Anglais etc… Nous arpentons tous ces massifs calcaires et repérons plusieurs entrées de cavités en falaise. Nous en profitons aussi pour visiter quelques cavités sur notre passage, notamment la Tham Sa Pha In (grotte d’Indra). En descendant au fond de cette grotte, se trouve un merveilleux reflet dans l’eau. Ce n’est pas l’envie qui nous manque d’aller jusqu’à la nage s’engouffrer dans l’entrée se trouvant face à nous, mais nous ne sommes pas équipés pour alors nous y renonçons.

Ensuite nous continuons notre tour, avec une moto qui nous fait des siennes, et arrivons à la Tham Konglor (La grotte de Konglor, nom du village), c’est une belle rivière souerraine qui traverse un massif de 5kms. C’est en bateau que nous faisons cette visite spéléo.

Cette belle région du Laos nous a vraiment donné l’envie d’y revenir pour attaquer des explorations dans ce lieu sauvage et magnifique…


Lire la suite: Expédition Vang Vieng 2018 – Exploration du réseau Tham Pha Bong

Auteur de l’article : Spéléo-Club Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *